Le Manifeste de l’Union Française des Métiers de l’Evénement

“L’événement : Croître ensemble”

Le savoir événementiel français est un véritable atout de la croissance française. 77 millions de personnes participent à un événement chaque année en France. Paris est leader mondial de l’accueil des salons avec plus de 500 exposants. La France est la 3ème destination mondiale de l’accueil de congrès.

Les chiffres clefs :

> Foires et salons grand public et professionnels : 1.200 foires et salons / an, comprenant 230.000 entreprises exposantes et 23 millions de participants.

> Congrès : 5.000 congrès / an avec 2 millions de participants.

> Evénements d’entreprise & institution : 380.000 événements / an qui rassemblent 52 millions de participants.

Les événements sont créateurs de richesses multiples. Ils constituent un véritable levier de l’économie française, un outil puissant au service des stratégies marketing et commerciales des entreprises. Les retombées économiques pour les entreprises qui œuvrent à la réalisation de l’expérience événementielle sont considérables :

> 20 milliards €/ an au bénéfice de la production événementielle.

> 19.5 milliards €/ an au bénéfice des acteurs du tourisme et du commerce local.

> 455.000 emplois événementiels et touristiques générés ou maintenus par l’activité.

Outre ces chiffres qui montrent le poids de la filière événementielle, les retombées médiatiques, immatérielles (l’image, la notoriété, l’émotion…) et indirectes sont également très importantes.

Nous devons continuer à animer le “vivre-ensemble” !

“Sur l’ensemble de la surface du globe depuis des temps immémoriaux, le besoin de se réunion caractérise l’humanité. Du potlatch des indiens Kwakiutl aux cérémonies des Aborigènes d’Australie, en passant par les rassemblements annuels des Inuits, la logique est la même. La rencontre, la multiplication des échanges et la réciprocité permettent de renforcer l’interdépendance entre les groupes. Claude Lévi-Strauss a montré que cette alliance est au fondement même d’une sociabilité pacifique, heureuse et mutuellement bénéfique.”

Bertrand Pulman, Professeur de Sociologie et d’Anthropologie à la Sorbonne Paris Cité. Responsable du Master Santé, Maladie, Questions 

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Retour haut de page